Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
DANS LE DESERT DU BAR

Le grand Dimanche

9 Septembre 2012 , Rédigé par LSARAH DUBAS Publié dans #Peau & tics

 

DIMANCHE

 

Baiser d’orange

Baiser de figue

En barbarie

Dévorante

Cathédrale

Où flottent araignées

Suspendues à nos nuits

Sang dans les fissures

De la pierre

Suinte

Les enfants lèchent

Tout ce qu’ils peuvent

Tu répètes des mots

Incompréhensibles

Les femelles les attrappent

Pour leur petit déjeûner

Tu marches dans les rues

Tu dis il faut refaire la chaussée

Impératif

Refaire toutes les chaussées

Pour y glisser le jour

Et le grand Dimanche

Je te demande

Qu’est-ce qu’un grand Dimanche

C’est un Dimanche

Où nos pieds mangent les oursins

Où la mer est immense

Il faut être détective

Déterrer tout ce qui se cache

On dit 100 on dit 1000

On dit serrons-nous la main

Ou baiser d’orange et de figue

Le Dimanche doit pousser le lundi

De toutes ses forces

Lui manger la mémoire

Senza vergogna

Le lundi voit rouge

On le misère

Il finit par disparaître

Alors le Dimanche s’élargit

Pousse des coudes

On peut se baigner

Dans le grand Dimanche

On est tout nu et rond

On fait un feu de joie

Les éveillés n’ont qu’une parole

Pas deux

Tu peux leur tenir la langue

La parole ne lâche pas

Solide comme un roc

Tu peux t’appuyer dessus

Elle devient molle

Comme la couche d’un hamac

Trois plumes par-ci

Trois plumes par là

On s’y endort dans l’après-midi

Après avoir mangé deux religieuses

Où trois

C’est fulgurant

Et puis tout s’arrête

Tout ?

Tout

Sauf le Dimanche

Il met les poings sur ses hanches

Fier de lui

Il dit je m’appelle le Didi

J’ai mangé le lundi

Part d’un rire de bohémien

Ne s’embarrasse pas

Et puis le Dimanche danse la java

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article